Canton de Langeais, Arrondissement de Chinon
Superficie : 3417 ha
Habitants : les Mazériens
Origine du nom : du latin maceria « mur de clôture » et par extension « construction en ruine ».

La commune est installée dans une clairière dégagée au milieu d'une grande étendue de bois et de landes. La mise en valeur du territoire semble remonter à l'époque gauloise ou gallo-romaine. Après une période d'abandon, la colonisation reprend, sans doute vers le XIIIe siècle. La population décroît au cours du XVIIIè siècle, puis augmente au siècle suivant avec le défrichement des landes. Le XXè siècle connaît une évolution démographique irrégulière : le nombre d'habitants augmente véritablement à la fin du siècle. L'église, quelques propriétés ainsi que les troglodytes constituent l' essentiel du patrimoine.

Le premier recensement officiel de la population de la France a eu lieu en 1801 sous Napoléon Bonaparte. Antérieurement, on relève dans les registres paroissiaux de Mazières un dénombrement de 561 habitants en 1761. Partant de 600 habitants en 1801, Mazières a vu sa population tomber à 547 en 1811, pendant les guerres napoléoniennes auxquelles la commune a apporté son tribut. Avec la révolution agricole au XIXè siècle, la population croît jusqu'à atteindre 967 habitants en 1901. Les deux guerres mondiales et l'exode rural font chuter ce chiffre à 608 en 1975. Depuis la population augmente régulièrement pour atteindre en 2005 1108 habitants.